Actualité > Les BCC en 1ère partie de Thomas Dutronc


Contributeur : Raff
Vendredi 22 Juin 2012

Les BCC en 1ère partie de Thomas Dutronc Les 08 juin dernier, Élodie, Frédéric et Thierry, des Black Cherry Cirkus ont remporté le Trans'Plin de l'Erdre : ils auront ainsi la chance d'assurer la première partie de Thomas Dutronc le 29 juin prochain au Festival La Nuit de l'Erdre...

Black Cherry Cirkus est un trio électro-rock nantais formé en novembre 2010 par Élodie et Frédéric.
Leur projet nous révèle un univers tantôt mélancolique tantôt explosif où se mêle balade et hymne rock tinté d’expérimentation électronique. Leur musique se distingue notamment par la voix d'Élodie, des textures de son et des arrangements originaux tout en respectant une certaine simplicité pop.
Avec l’intégration de Thierry à la batterie, BCC promet une belle aventure rythmique et musicale.

Nous avons donc rencontré deux des membres du trio : Frédéric (co-fondateur du groupe avec Élodie malheureusement absente) et Thierry (son frère, batteur qui les a rejoint).
Ils reviennent sur le groupe, leur succès récent, leur avenir et bien sûr leur vision du Festival La Nuit de l'Erdre.




LEBOOST - Vous êtes un jeune groupe nantais d'un an et demi et vous commencez déjà à vous faire un nom dans la région : d’où viens votre motivation et votre force pour grandir si rapidement ?

BLACK CHERRY CIRKUS - On est super motivés, par la création : c'est la passion qui nous anime. Ça viens naturellement en fait. On aime faire ça donc on se met à travailler naturellement. On avait déjà des formations musicales avant, et on a acquis une certaine méthode de travail, c’est l’expérience qui nous permet d’avancer plus vite.


Comment avez-vous commencé ? Comment est venue cette envie de devenir professionnels ?

Ça revient un peu au même, c’est de la passion : depuis qu’on est tout petit on a toujours aimé ça. Après jouer d’un instrument, on est frères (NDLR : Thierry et Fred) donc on a toujours joué ensemble, on se connaît par cœur c’est l’habitude, on a joué dans plus ou moins les même groupe et avec Élodie, on se connaissait déjà via un ami, on est un groupe de pote en fait.


Qu’est-ce qui vous a motivé à vous regrouper tout les trois ?

On avait envie de faire de la musique ensemble, (rire) de faire un projet de musique électronique et donc ensuite on a joué pendent quelque mois ensemble. On a fait quelque concert, ensuite Thierry est revenu d’Angleterre, on avait besoin d’un batteur alors on s’est consolidé en trio : c’est une bonne base de travail un trio.


Vous avez sorti un CD 5 titres, où peut-on le trouver ?

On peut se le procurer chez Mélomane, dans le centre de Nantes. Autrement après le concert tout simplement, et très bientôt on va le mettre en vente sur internet.


Comment travaillez-vous, où peut-on vous voir répéter à Nantes?

On travaille là depuis l’ouverture de la Fabrique et à Trempolino, dans des super locaux tous neufs, c’est un super endroit avec de super conditions de répèt' pour travailler correctement. Autrement, c’est à la maison... après on travaille en studio. On répétait chez moi à la base et les morceaux se créaient soit en répétition, soit en studio parce qu’on enregistre et on produit nous même. L’EP qui est sorti, on l'a enregistré en home studio, et donc les morceaux partent de là, en réunion à trois, à deux... après ça se développe.


Le 8 juin dernier on vous a vu sur la scène du Trans’Plin de l’Erdre, comment avez-vous trouvé ce tremplin ? Quelles étaient vos motivations pour venir sur scène ?

On avait entendu parler du tremplin après un concert qu’on avait donné à la sortie du CD en Décembre 2011. Quelqu’un est venu nous voir après le concert en nous disant « vous devriez vous inscrire » : chose qu'on a faîte. Puis après on s’est renseigné sur les Nuits de l’Erdre, festival qui a pris de l’importance en quelque années avec de grosses têtes d’affiche : voilà tout de suite qui motive ! Et puis arrivé sur le site : super conditions bien accueillis, un vrai plaisir quoi !


Qu’est-ce que ça vous a apporté personnellement et pour le groupe de faire partie des vainqueurs ? Et ainsi de pouvoir faire la première partie de Thomas Dutronc le 29 juin prochain sur la scène du festival ? Et qu’est-ce que vous espérez pour le futur ?

C’est l’occasion de rencontrer des professionnels donc c’est intéressant. Et puis partager avec les musiciens leurs expériences, faire ce qu’on aime, élargir le public... C’est l’occasion aussi de faire des gros concerts avec un gros public : on a déjà eu l’occasion de le faire avec Les Jeunes Charrues, il y a forcément un plus grand public donc on touche plus de monde. On aime bien jouer aussi dans les petits café-concerts, c’est sûr qu'il y a plus de proximité. Mais de temps en temps, faire une grosse scène c’est aussi… (regard vers le ciel). C’est génial d’avoir un public plus large de se faire connaître, partager la musique au plus grand nombre...


Quels sont vos projets juste après La Nuit de l’Erdre ?

Cet été, on va travailler, préparer la rentrée : on a comme projet d’enregistrer un deuxième CD. On a pas encore défini de date, mais pour la fin de l’année je pense. Et en septembre on reprend les dates : on en a déjà cinq, six de bouclées.


Alors où est-ce qu’on peut vous voir jouer à Nantes justement ?

Ça commence avec le 8 septembre aux Sales Gosses, les 14 et 15 au Chat Noir et à l’Ivresse, avec des concerts acoustiques et électriques. Puis on joue le 20 septembre au Tapazinc. On partage le plateau notamment avec Alfred Revanche qui joue aussi avec nous à la Fabrique : et avec qui c'est toujours un plaisir de passer une bonne soirée !


Quel(s) musicien(s) français(e)(s) souhaiteriez-vous rencontrer ?

Question piège, il y en a plein ! (soupirs)


Avec quel(s) artiste(s) aimeriez-vous vraiment collaborer parce que vous avez la même couleur musicale ? la même approche ?

Plus dans l’expérimentation : Émilie Simon. On aime beaucoup ce qu’elle fait avec le côté intimiste de ses chansons et ce qu’elle avait fait au tout début avec un côté électronique. On essaye de faire des choses dans le même style aussi, enfin à notre sauce : on est plus rock ! Mais oui, si on devait choisir, ce serait Émilie Simon.



Merci à Frédéric et Thierry de nous avoir répondu, malheureusement en l'absence de leur trinôme Élodie.
Tu les retrouveras tous les trois sur la scène du festival la Nuit de l'Erdre le 29 juin prochain en première partie de Thomas Dutronc.

Et dès ce lundi, lebOOst t'offrira la possibilité d'assister au festival en gagnant ta place sur le site !
Stay connected !